IREPS Guadeloupe - Instance régionale d'éducation et de promotion de la santé

Accueil > Qui sommes-nous > Actualités > Dernières actualités > 1er décembre 2017 - Focus - Journée mondiale de lutte contre le sida

Qui sommes-nous

1er décembre 2017 - Focus - Journée mondiale de lutte contre le sida

1er décembre 2017

Visuel

La Journée mondiale de lutte contre le sida est une journée internationale consacrée à la sensibilisation à la pandémie du VIH/sida. Elle est organisée chaque 1er décembre et constitue l'occasion de faire preuve de solidarité et de soutien envers les millions de personnes vivant avec le VIH.

En effet, si de réelles avancées permettent de mieux vivre avec le VIH, et même de ne plus le transmettre à son enfant ou à son partenaire lors de relation sexuelle, les personnes vivant avec le VIH souffrent toujours de discrimination et le virus continue à se propager. 

La journée s'inscrit dans la stratégie mondiale de l'Onusida 2016-2021 qui a pour objectif d'accélérer la riposte pour mettre fin à l'épidémie de sida en tant que menace pour la santé publique d'ici à 2030.

visuel

La campagne Ma santé, mes droits, lancée le 06 novembre dernier concerne le droit à la santé et se penchera sur les problèmes que rencontrent les ersonnes du monde entier lorsqu'elles veulent faire valoir leurs droits.

Le droit à la santé est inscrit dans le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels de 1966, en tant que droit de chacun de jouir du niveau de santé physique et mentale le plus élevé que l’on peut atteindre. Il inclut le droit de chacun à la prévention et au traitement des problèmes de santé, le droit de prendre ses propres décisions concernant sa santé et le droit d’être traité avec respect et dignité.

Cette campagne rappelle que le droit à la santé couvre bien plus que l’accès à des services de santé et des médicaments de qualité, et qu’il dépend aussi de toute une série de garanties importantes, notamment des systèmes d’assainissement et un logement adéquats, des conditions de travail saines, un environnement propre et l’accès à la justice.

  

Selon le rapport de l'ONUSIDA intitulé  "Unaids Data 2017" publié en juillet 2017,

  • Environ 36,7 millions de personnes vivaient avec le VIH en 2016. 
  • 1 million de personnes sont mortes de maladies liées au VIH dans le monde en 2016. 

 

À l'échelle nationale

Points clés

En France, plus de 150 000 personnes vivent avec le VIH. Et chaque année, ce sont près de 6000 personnes qui découvrent leur séropositivité, un chiffre qui est stable depuis 2011.

Si on rapporte le nombre de découvertes de séropositivité à la population, ce taux varie beaucoup d’une région française à l’autre: il est beaucoup plus élevé en Guyane, en Guadeloupe, en Martinique et en Île-de-France, qui sont les régions les plus touchées par l’épidémie. La région Centre-Val de Loire et la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur sont également concernées. Les départements d’outremer concentrent 8% des nouvelles découvertes, pour seulement 3% de la population. En France, au cours des dernières années, le nombre de découvertes de séropositivité suite à des rapports hétérosexuels diminue, mais il reste élevé pour les hommes homosexuels ou ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes (HSH), qui représentent 43% des découvertes. En 2015, environ 2 600 hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes ont découvert leur séropositivité au VIH. Source Crips Ile-de-France

 

visuel

 

visuelCampagne Santé publique France 2017. "Les modes de dépistage du VIH s'adaptent à votre vie": La nouvelle campagne de prévention 2017 pour valoriser l'offre de dépistage . Actualité Santé publique France (28/11/2017)

Le ministère des Solidarités et de la Santé et Santé publique France lancent une campagne de prévention pour valoriser les différents modes de dépistage. L’objectif est de lever des barrières d’ordre psychologique telles que le stress lié à l’attente des résultats ou la crainte d’être stigmatisé et des barrières d’organisation du quotidien telles que la difficulté à trouver du temps ou obtenir un rendez-vous.
La campagne s’adresse à tous, comme aux populations les plus exposées au VIH. Elle est déclinée en digital du 30 novembre au 20 décembre 2017 et en affichage publicitaire du 30 novembre au 17 décembre 2017.
  
 
 

 Consulter cette actualité sur le site de Santé publique France

 

 

visuelCampagne d'affichage: 5 visuels représentatifs des populations cibles dans leur quotidien pour mettre en avant les points positifs de chaque technique de dépistage

Cette campagne s’adresse à tous, comme aux populations les plus exposées au VIH. Elle est déclinée en digital du 30 novembre au 20 décembre 2017 et en affichage publicitaire du 30 novembre au 17 décembre 2017.

 

 

 

A l'échelle locale et celui des DFA,

visueldans le Bulletin de veille sanitaire (BVS) paru en décembre 2016, il est mentionné qu'"On observe une diminution constante des taux de découverte de séropositivité VIH et des incidences du Sida depuis plus de dix ans dans l’ensemble des Territoires Français d’Amérique (TFA.) Cependant, cette tendance est à relativiser puisque ces indicateurs restent les plus élevés de France. Parmi les TFA, le taux de découverte de séropositivité le plus faible est observé en Martinique. Alors qu’en Guadeloupe et en Guyane, la tendance globale est à la baisse depuis plusieurs années consécutives, l’incidence du Sida en Martinique reste, quant à elle, stable depuis 2013."

 

visuelSurveillance des IST et du VIH/Sida. Bulletin de veille sanitaire Antilles-Guyane, n°3 - Décembre 2016. [En téléchargement (au format pdf: 5,27 Mo) sur le site de Santé publique France]

Ce bulletin de veille sanitaire présente les données issues de la surveillance nationale, coordonnée par Santé publique France, de la déclaration obligatoire des infections VIH/Sida ainsi que de l’activité de dépistage des laboratoires (laboVIH) pour l’année 2015. Pour la première fois, les données issues des réseaux régionaux de surveillance des infections sexuellement transmissibles bactériennes (RésIST) sont également présentées dans ce bulletin.

Consulter le document

 

 

 

En Guadeloupe


Le taux des nouvelles infections par le VIH et le pourcentage de personnes qui ignorent leur infection reste parmi les plus élevés de toutes les régions françaises. On estime que près d'un tiers des personnes vivant avec le VIH en Guadeloupe ne sont pas diagnostiqués et ne savent pas qu'elles ont le VIH (cf. communiqué Conseil national du Sida 28/11/2017).


visuel

De son côté la Coordination régionale de lutte contre le VIH (COREVIH) et ses partenaires proposent un panel de manifestations, sur le territoire dont des séances-débats autour du film "120 battements par minutes". Ce film, primé en 2017 au Festival de Cannes, constitue un support de sensibilisation intéressant pour lutter contre les discriminations (homophobie, sérophobie...)

 

La liste des actions et manifestations du COREVIH et de ses partenaires dans le cadre du 1er décembre est accessible en ligne sur le site du COREVIH

Consulter le dossier de presse du COREVIH

 

   

irepsA cette occasion l'IREPS Guadeloupe actualise son dossier thématique VIH/Sida sur:

 

 


Appels à projets

Documentation

Conseil Accompagnement Méthodologique

Nous contacter