IREPS Guadeloupe - Instance régionale d'éducation et de promotion de la santé

Accueil > Qui sommes-nous > Actualités > Dernières actualités > "Thug Life in Gwada : un autre modèle de réussite sociale ?" - 14 et 15 juin 2018, centre culturel Sonis

Qui sommes-nous

"Thug Life in Gwada : un autre modèle de réussite sociale ?" - 14 et 15 juin 2018, centre culturel Sonis

Thug life in Gwada: un autre modèle de réussite sociale?

Prévention des conduites à risque chez les jeunes

Cette formation vise à sensibiliser les professionnels sur ce phénomène et les outiller pour mieux l'appréhender. L'enjeux étant la déconstruction des clichés qui incitent à l'adoption de styles de vie problématiques en termes de santé publique.

 Contexte :

Les artistes de musique urbaine sont très écoutés par les jeunes, ils représentent pour eux des idoles, des références, des modèles, des exemples… En effet, les cultures urbaines exercent une influence certaine sur les styles de vie : manières de penser, parler, s’habiller, se projeter, d’entrer en relation…, mais aussi sur les rapports à la mort, à la criminalité, à la police, aux substances psychoactives, de violences entre hommes et femmes.  

Cependant, alors que certaines valeurs véhiculées peuvent être édifiantes pour les jeunes, d’autres peuvent être dangereuses pour leur santé et leur insertion dans la société. La banalisation des actes de violence et des pratiques illicites/illégales, telles que le port d’armes, les trafics de stupéfiants, les braquages, la prostitution… expliquerait, en partie, le nombre de jeunes placés sous main de justice.

En Guadeloupe, comme ailleurs, nous voyons se développer des modalités particulières d’occupation de l’espace urbain, de formation de groupes ayant des codes culturels, des signes et des symboles de reconnaissance, ainsi que des règles et des rituels faisant penser aux gangs. A travers une certaine catégorie d’artistes, ce sont ces réalités qui sont mises en paroles, en images, et sont diffusées via le support des cultures urbaines.

Dès lors, il apparaît que la prise en compte des culture urbaines dans les approches pédagogiques constitue un levier pertinent pour renforcer les compétences psychosociales des jeunes (pensée critique, conscience de soi, aptitude à résoudre des problèmes, gestion des émotions…) et prévenir les conduites à risque.  

Objectif :

- Comprendre les liens entre les morphologies de l’espace urbain, les cultures urbaines, et les pratiques sociales associées, pour construire des intervenions efficaces en prévention des conduites à risque des jeunes en Guadeloupe.

- Améliorer la connaissance des professionnels sur les caractéristiques du modèle thug life, son contexte d’émergence et de diffusion, ainsi que les principaux motifs d’adhésion à ce modèle chez les jeunes.

- Sensibiliser sur les pratiques s’appuyant sur les cultures urbaines pour prévenir les conduites à risque chez les jeunes.

Methodes pedagogiques

Démarche active et participative avec alternance d’apports théoriques et de mises en situation. Temps de travail en plénière. 

Publics :

Professionnel de la médiation, de la prévention de la délinquance, de l’animation, de la culture, de l’aménagement du territoire, du logement social, de l’éducation, de la santé et du social.   

INTERVENANTS :

- Steve GADET, maître de conférences à l'université des Antilles, enseignant et chercheur en civilisation américaine, chargé de mission aux cultures urbaines
- Amélie TINTIN, présidente de l'association Gwa' label (association de promotion et de développement de la culture urbaine et d'insertion par la culture)
- Raymond OTTO, socio-anthropologue urbain

TARIF

Inscription gratuite avec le soutien financier de l'ARS dans le cadre du dispositif territorial d'appui.

 

FORMULAIRE D INSCRIPTION

formations@ireps.gp


Appels à projets

Documentation

Conseil Accompagnement Méthodologique

Nous contacter