IREPS Guadeloupe - Instance régionale d'éducation et de promotion de la santé

Accueil > Qui sommes-nous > Actualités > Dernières actualités > Focus 31 mai 2019 - Journée mondiale sans tabac

Qui sommes-nous

Focus 31 mai 2019 - Journée mondiale sans tabac

Journée mondiale sans tabac

 

Bandeau

Chaque année, le 31 mai, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et ses partenaires mondiaux marquent la Journée mondiale sans tabac. Cette campagne annuelle est l’occasion de sensibiliser aux effets nocifs et mortels de l’exposition au tabagisme ou à la fumée des autres et de décourager la consommation du tabac sous quelque forme que ce soit.

La Journée mondiale sans tabac de 2019 sera axée sur « le tabac et la santé pulmonaire ». La campagne permettra de sensibiliser davantage aux aspects suivants:

  • l’effet négatif que le tabac a sur la santé pulmonaire, allant du cancer aux maladies respiratoires chroniques.
  • le rôle fondamental des poumons dans la santé et le bien être de tous.

 

Données du problème: principaux faits

Visuel

- Le tabac tue la moitié de ceux qui en consomment.
- L'épidémie de tabagisme tue plus de 8 millions de personnes chaque année. Plus de 6 millions d'entre elles sont des consommateurs ou d'anciens consommateurs, et environ 890 000, des non-fumeurs involontairement exposés à la fumée.
- Près de 80% du milliard de fumeurs dans le monde vivent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire.

 

Principaux faits en ligne sur le site de l'OMS (détails)

 

Les objectifs de la campagne 2019 de l'OMS sont les suivants:

  • risques posés par le tabagisme et l’exposition à la fumée des autres;
  • connaissance des dangers particuliers du tabagisme pour la santé pulmonaire;
  • ampleur mondiale de la mortalité et de la morbidité dues aux maladies pulmonaires provoquées par le tabac, notamment les maladies respiratoires chroniques et le cancer du poumon;
  • nouvelles données sur le lien entre le tabagisme et les décès dus à la tuberculose;
  • implications du tabagisme passif pour la santé pulmonaire dans tous les groupes d’âge;
  • importance de la santé pulmonaire pour la santé et le bien-être en général;
  • actions et mesures faisables que les principaux publics, parmi lesquels le grand public et les gouvernements, peuvent décider pour réduire les risques posés par le tabac à la santé pulmonaire.

Consulter le site de l'OMS dédié à la Journée du 31 mai

 

Outils de la campagne mondiale

Affiche

vignette affiche JMST 2019Visuels de la campagne mondiale sur les réseaux sociaux

 

 

 

  

 

 

 

  

 

 

En France

 

visuel

Santé Publique France révèle dans le BEH n°15 du 28 mai 2018 publié à l’occasion de la Journée Mondiale sans Tabac, qu'il y a eu 1,6 million de fumeurs quotidiens en moins depuis 2017. Une baisse historique qui s’inscrit dans un contexte fort de lutte contre le tabagisme, avec la mise en place de mesures importantes du Plan national de réduction du tabagisme (PNRT) en 2016 et d’une stratégie de prévention toujours plus proche des fumeurs : lancement de Mois Sans Tabac, création de la nouvelle application de Tabac info service avec l’Assurance Maladie. 

  Source: Bourdillon F. Éditorial. 1,6 million de fumeurs en moins en deux ans, des résultats inédits. Bull Epidémiol Hebd. 2019;(15):270-1

 

 

visuelA l'occasion de cette journée, le Ministère des Solidarités et de la Santé avec Santé publique France et l’Assurance Maladie, en partenariat avec la Société de Pneumologie de Langue Française (SPLF) et la Fondation du Souffle se mobilisent pour mieux faire connaître la la broncho-pneumopathie chronique obstructive et ses symptômes. Cette maladie qui constitue une des conséquences graves du tabagisme, est responsable chaque année de plus de 18 000 décès. Selon le Baromètre de Santé publique France 2017, seul 1 Français sur 5 connait cette maladie.  

Du 31 mai au 26 juin, le Ministère des Solidarités et de la santé, Santé publique France et l’Assurance Maladie lancent une campagne radio « Tout savoir sur la BPCO ». Elle se compose de 3 chroniques santé de 60 secondes sous forme d’interview. Un pneumologue apportera son éclairage autour de 3 thèmes : « BPCO et tabagisme », « BPCO, qui est concerné ? », « BPCO : symptômes et diagnostic ». Elles seront diffusées en Métropole et dans les DOM.

Le dispositif est complété par une campagne digitale pour le grand public et les professionnels de santé et des publi-rédactionnels dans la presse médicale.

Consulter la page Santé publique France consacrée à cette actualité

 

  

campagne BPCOCette nouvelle nouvelle campagne est visible sur le site de Tabac Info Service.

Consulter le site Tabac Info Service

 

 

 

 

 

  

Aux Antilles 

La Martinique continue de se caractériser par une nette sous-mortalité pour les pathologies liées au tabac en rapport avec une moins grande férquence de consommation.

"Au cours de la période 2011-2013, les taux standardisés de mortalité (globale et prématurée [≤ 65 ans]) montrent que la Martinique est nettement moins touchée que l'Hexagone pour les cancers liés à la consommation de tabac. Une sous mortalité est  est aussi observée en Martinique pour les bronchites ischémiques, pathologies qui sontrès liées à une consommation de tabac."

Concernant la mortalité prématurée, c'est majoritairement la mortalité par cancer de la trachée, des bronches et du poumon qui distingue la Martinique de la moyenne nationale". Pour ce type de pathologies, le taux est près de quatre fois plus élevé en France hexagonale qu'en Martinique.

Sources: Dossier spécial "Journée mondiale sans tabac, 2018" réalisé par le GIP-ACM

  

En Guadeloupe

visuel

Selon les données du Baromètre Santé DOM 2014, le tabagisme quotidien parmi les 18-75 ans était de 12 % et le tabagisme quotidien ou occasionnel était de

Le nombre estimé de fumeurs quotidiens est estimé en Guadeloupe à 40 000 ; les variables associées au tabagisme sont le sexe et l’âge mais ni le revenu, ni le niveau de diplôme ne sont associés au statut tabagique. 17 %, avec une prévalence plus élevée chez les hommes. Des données qui montrent également un tabagisme quotidien ou occasionnel significativement plus faible en Guadeloupe en comparaison à la moyenne en France métropolitaine de 31,9 %.

Globalement, si la consommation de tabac est moins élevée chez les femmes que chez les hommes, en terme de quantité de tabac fumé, il n’y a pas de différence entre eux.

Selon l’enquête Escapad (OFDT), le tabagisme quotidien chez les jeunes de 17 ans était de 11 % en Guadeloupe versus 25% au niveau national.

La proportion de personnes ayant déjà expérimenté la cigarette électronique était de 8 % en 2014 (33 % en France métropolitaine) et 2 % des personnes déclaraient vapoter quotidiennement.

Sources: Tabac. Bulletin de santé publique Guadeloupe, février 2019, 22p. En téléchargement (au format pdf: 1, 26 Mo) sur le site Santé publique France (19/02/2019)

 

visuelA l'occasion de cette journée, Le GIP-RASPEG - Réseau Addictions Guadeloupe et ses partenaires informeront et sensibiliseront la population aux méfaits du tabac en organisant un village d’information et de sensibilisation, le vendredi 31 mai 2019, de 09h à 17h au Centre Commercial Destreland.

 

Consulter le programme

 

  

 

 

 

 

 

 

 

Pour vous appuyer dans vos actions, l'IREPS Guadeloupe vous propose:

visuelune sélection de supports de diffusion - Flash Diffusion spécial 31 mai 2018

  

 

 

 

 

 

visuelUne liste d'outils d'intervention disponibles en prêt

 

 

 

  

 

visuelGuide répertoire des structures ressources en addictologie (version 2016)

 

 



Appels à projets

Documentation

Conseil Accompagnement Méthodologique

Nous contacter