Accueil > Qui sommes-nous > Actualités > Dernières actualités > Focus 1er décembre 2019 - Journée mondiale de lutte contre le sida

Qui sommes-nous

Focus 1er décembre 2019 - Journée mondiale de lutte contre le sida

Journée mondiale de lutte contre le sida

 

Visuel

La Journée mondiale de lutte contre le sida est une journée internationale consacrée à la sensibilisation à la pandémie du VIH/sida. Elle est organisée chaque 1er décembre et constitue l'occasion de faire preuve de solidarité et de soutien envers les millions de personnes vivant avec le VIH.

Le thème de la Journé mondiale en 2019, est "les organisations communautaires font la différence". Par ce thème, il s'agit de rendre hommage au rôle essentiel joué par les organisations communautaires au quotidien et par le passé dans la riposte au sida au niveau international, national et local. Une action qui prend des formes différentes selon les contextes et les pays. Les organisations communautaires regroupent des pairs-éducateurs, des réseaux de personnes vivant avec le VIH ou concernées par la maladie, comme les gays et autres hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes, des personnes consommant des drogues injectables et des travailleur(se)s du sexe, des femmes et des jeunes, des conseillers, des professionnels de la santé au sein des communautés, des prestataires de service à domicile, des organisations de la société civile et des militants de terrain.

Consulter le site de la campagne Onusida

 

À l’échelle nationale

 

Points clés

L'Agence nationale de santé Santé publique France estime que fin 2018, il y avait environ environ 6 200 personnes qui avaientvisuel découvert leur séropositivité VIH, dont 56% ont été contaminées par rapports hétérosexuels, 40% lors de rapports sexuels entre hommes, et 2% par usage de drogues injectables. Le nombre total de découvertes de séropositivité a diminué entre 2017 et 2018 (-7%) après plusieurs années de stabilité mais cette baisse reste à confirmer. Cependant, d’autres indicateurs sont moins favorables. Ainsi, malgré une forte augmentation du nombre de tests réalisés en 2018, près du tiers des homosexuels et la moitié des hétérosexuels diagnostiqués VIH+ n’avaient jamais été testés auparavant (situation inchangée depuis 2013). De plus la part des personnes diagnostiquées à un stade avancé de l’infection ne s’est pas améliorée depuis 2013 et est de 29%. Enfin, près de 15% des personnes infectées par le VIH (soit ≈ 24 000 des 170 000 PVVIH en France) seraient en 2018 toujours dans l’ignorance de leur séropositivité. Sources: Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH), n°31-32, novembre 2019, pp. 611-663 et Point situation Isabelle LAMAURY, COREVIH Guadeloupe: VIH/ IST: où en sommes nous dans notre région en 2019. COREVIH Guadeloupe, Saint-Martin, Saint-Barthélemy, novembre 2019

 

A l'échelle locale en Guadeloupe


visuelLa Guadeloupe compte (fin 2018), parmi les régions les plus impactées par l'épidémie VIH avec 1 978 PVVIH (Personnes vivant avec le VIH) suivis (dont 462 à Saint-Martin) avec près de 95% sous traitement antirétroviral (TAR) et  90% des personnes sous TAR avec une charge virale indétectable. Le nombre de personnes nouvellement diagnostiquées a augmenté depuis 2017 passant de 67 en 2017 à 78 en 2018 et la part des personnes dépistées à un stade tardif diminue (de 23%), mais reste toujours plus importante qu'en France hexagonale. Et ce "en dépit d'un nombre annuel de tests VIH réalisé deux fois plus important que le taux moyen national 84,9/1000 habitants vs 38,7/1000). Plus que jamais, selon la Coordination régionale VIH Guadeloupe, Saint-Martin, Saint-Barthélemy, "il est indispensable de continuer à renforcer les actions d’information et de sensibilisation auprès de l’ensemble de la population générale afin de réduire les freins persistant au dépistage liés en grande partie aux fausses croyances et représentations qui demeurent trop prégnantes sur nos territoires".

Source: Bulletin de santé Publique Guadeloupe, Saint-Martin, Saint-Barthélemy. Santé publique France, Corevih Guadeloupe, Saint-Martin, Saint-Barthélemy, novembre 2019, 16p.

  

visuel

Surveillance et prévention des infections à VIH et autres infections sexuellement transmissibles

Bulletin de santé publique Guadeloupe, Saint-Martin, Saint-Barthélemy

Novembre 2019 [En ligne]

Santé publique France

Sommaire: Éditorial; Points clés; Dépistage du VIH; Surveillance des découvertes d’infection à VIH; Surveillance des cas de Sida; e-DO; File active COREVIH; Dépistage de la syphilis et des infections à Chlamydia trachomatis; Surveillance des cas de gonococcie; Surveillance des cas de syphilis récente; Prévention.

En téléchargement (au format pdf: 1,4 Mo) sur Santé publique France

 

 

visuel

Source : LAMAURY Isabelle, Coordination régionale de lutte contre le VIH (COREVIH) Guadeloupe, Saint-Martin, Saint-Barthélemy. Epidémies VIH/ IST: où en sommes nous dans notre région ? (diaporama). Pointe-à-Pitre: COREVIH Guadeloupe, Saint-Martin, Saint-Barthélemy, novembre 2019. En téléchargement sur le site du COREVIH (Novembre 2019)

 

La liste des actions et manifestations du COREVIH et de ses partenaires dans le cadre du 1er décembre est accessible en ligne sur le site du COREVIH

Consulter le dossier de presse du COREVIH

  

 

Prévention

 

visuel

visuelÀ l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le sida, Le ministère des Solidatrités et de la Santé et Santé publique France diffusent une campagne d’incitation au dépistage du VIH et des IST. Cette campagne accompagne cette année la semaine du dépistage coordonnée par la DGS et déployée en région par les ARS et leur CoreVIH.

En Guadeloupe, cette semaine aura lieu du 25 novembre au 2 décembre 2019

L’objectif est d’augmenter le recours au dépistage grâce à une stratégie de banalisation de ce dernier hors de tout contexte de prise de risque. Les visuels mettent ainsi en scène une galerie de portraits positifs de personnes se trouvant à différentes étapes de leur vie. Qu’ils soient « Amoureux », « Indépendante », « Engagés », « Décidé » ou simplement « Dignes de confiance », ils font tous les tests du VIH et des autres IST.

Consulter cette actualité sur le site de Santé publique France

 

La campagne s’adresse au grand public comme aux populations prioritaires dans les stratégies de dépistage du VIH (les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes, les migrants d’Afrique subsaharienne et les habitants des départements d’Outre-Mer).

Elle est diffusée du 25 novembre au 15 décembre :

    • en télévision en France hexagonale et dans les DOM,
    • en affichage :
    • dans les commerces de proximité, les gares, les centres commerciaux,
    • dans les bars, restaurants, salles de sport et saunas fréquentés par les HSH,
    • dans les commerces de 5 grandes agglomérations fréquentés par les personnes migrantes,
    • sur les grands axes de trafic routier des DOM,
    • sur Internet
    • Des outils seront mis à disposition des acteurs de terrain :
    • affiches personnalisables et vidéos à télécharger,
    • visuelEtes-vous surs de tout savoir sur le VIH et le Sida ? (brochure)
    • Santé Publique France

      2017

      48p.

      En téléchargement (au format pdf: 3.74 Mo)


 

 

 

 

A noter qu'au niveau local, grâce au financement dans le cadre dans le cadre du Fond d’intervention régional (FIR), la Coordination Régionale VIH Sida Guadeloupe, Saint-Martin, Saint-Barthélemy déploie plusieurs actions. Voir article d'actualité sur le site de l'Ireps

visuel

  • Un spot radio diffusé sur RCI pendant 10 jours, à raison de 5 passages par jour, pour inciter au dépistage  
  • Une campagne de communication sur les arrières de bus, qui circulent sur les routes de Guadeloupe continentale ainsi qu’à Marie

Visuel campagne dépistage Corevih 971 Galante et à St Martin depuis le 23 novembre 

  • La création d’une affiche locale à utiliser pour les actions en collaboration avec les partenaires  
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sida Info Service


Carte de l'IREPS Guadeloupe OGDPC - ODPC habilité à dispenser des programmes de DPC Datadock IREPS Guadeloupe - Instance régionale d'éducation et de promotion de la santé

6, résidence Casse - Rue Daniel Beauperthuy - 97100, Basse Terre
Tél. : 05 90 41 09 24
Fax : 05 90 81 30 04
Ouvert de 8h à 13h et de 14h à 17h (fermé le mercredi après-midi)
Plan du site - Nous contacter - Crédits