Accueil > Qui sommes-nous > Actualités > Dernières actualités > Focus - Journée mondiale de lutte contre le sida

Qui sommes-nous

Focus - Journée mondiale de lutte contre le sida

Journée mondiale de lutte contre le sida

01/12/2020

 

Visuel

 

 
   

  L'IREPS Guadeloupe a actualisé son

  Visuel 

 dossier thématique VIH/Sida 

1- Campagnes de communication
2- Données épidémiologiques 
3- Prévention/ dépistage
4- Ressources 1er décembre 

     
 

La Journée mondiale de lutte contre le sida est une journée internationale consacrée à la sensibilisation à la pandémie du VIH/sida. Elle est organisée chaque 1er décembre et constitue l'occasion de faire preuve de solidarité et de soutien envers les millions de personnes vivant avec le VIH.

Cette année, la Journée mondiale du sida arrive en plein milieu d’une autre épidémie mondiale : la nouvelle maladie à coronavirus (COVID-19). L’intervention de santé publique à ces épidémies est liée. La pandémie de COVID-19 menace l’accès à la prévention, au dépistage, au traitement et aux soins du VIH. Sans stratégie pour répondre à ces besoins, il pourrait y avoir une résurgence du VIH qui menacerait les interventions de santé publique à la COVID-19.

La COVID-19 nous fournit un nouvel exemple illustrant les liens étroits entre la santé et d’autres aspects fondamentaux comme la réduction des inégalités, les droits humains, l’égalité des sexes, la protection sociale et la croissance économique. Le thème de l’édition 2020 de la Journée mondiale de lutte contre le sida, « Solidarité mondiale et responsabilité partagée », est né de ce constat.

 

 Consulter le site de la campagne Onusida

 

   

À l’échelle nationale

 

 


visuel

 

Points clés

L'Agence nationale de santé Santé publique France estime que fin 2018, il y avait environ environ 6 200 personnes qui avaient découvert leur séropositivité VIH, dont 56% ont été contaminées par rapports hétérosexuels, 40% lors de rapports sexuels entre hommes, et 2% par usage de drogues injectables. Le nombre total de découvertes de séropositivité a diminué entre 2017 et 2018 (-7%) après plusieurs années de stabilité mais cette baisse reste à confirmer. Cependant, d’autres indicateurs sont moins favorables. Ainsi, malgré une forte augmentation du nombre de tests réalisés en 2018, près du tiers des homosexuels et la moitié des hétérosexuels diagnostiqués VIH+ n’avaient jamais été testés auparavant (situation inchangée depuis 2013). De plus la part des personnes diagnostiquées à un stade avancé de l’infection ne s’est pas améliorée depuis 2013 et est de 29%. Enfin, près de 15% des personnes infectées par le VIH (soit ≈ 24 000 des 170 000 PVVIH en France) seraient en 2018 toujours dans l’ignorance de leur séropositivité. 

   

Sources: Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH), n°31-32, novembre 2019, pp. 611-663 et Point situation Isabelle LAMAURY, COREVIH Guadeloupe: VIH/ IST: où en sommes nous dans notre région en 2019. COREVIH Guadeloupe, Saint-Martin, Saint-Barthélemy, novembre 2019

     

 

 

 

A l'échelle locale en Guadeloupe

 
visuel 

 En Guadeloupe (avant l'émergence du SARS-CoV-2 fin 2019), le nombre de personnes nouvellement diagnostiquées prises en charge reste globalement stable, avec 1983 personnes (dont 474 à Saint-Martin) suivies. Leur état médical faisait d'une amélioration vu que 96,5% d'entre elles bénéficiaient d'un traitement antirétroviral (TAR), et que 93% des personnes présentent une charge virale indétectable. Le nombre de personnes nouvellement diagnostiquées prises en charge est globalement stable depuis 2017 passant de 67 en 2017 à 78 en 2018 et 69 en 2019 et la part des personnes dépistées à un stade tardif diminue (de 21% contre 23% en 2018). Cependant, au niveau national (français) la Guadeloupe figure toujours parmis les régions françaises les plus impactées par l'épidémie de VIH avec près de 20% des personnes infectées qui ignorent leur séropositivité, ce qui témoigne d'une épidémie cachée  qui reste à mieux évaluer.L'objectif de la Stratégie nationale de santé sexuelle (publiée en 2017) qui fixait pour 2020: 95-95-95 (soit: 95 % des personnes porteuses du virus ont connaissance de leur séropositivité; • 95 % des personnes diagnostiquées ont un traitement antirétroviral (soit 90 % des personnes touchées par le VIH) ;• 95 % des personnes traitées ont une charge virale indétectable et donc ne transmettent plus le virus (soit 86 % des personnes touchées par le VIH, ce qui a pour effet de briser la dynamique de l’épidémie), ne sera pas atteint alors même que les outils pour contrôler l'infection à VIH existent, et ce, d'autant plus que compte tenu de la crise sanitaire du COVID-19, le recours au dépistage comme en France hexagonale s'est effrondré. Plus que jamais, pour mettre fin aux épidémies conjointes du VIH et de la COVID-19, il s'avère indispensable de s'engager en faveur de la réduction des inégalités et dans la voie des sociétés plus équitables, respectueuses du droit à la santé de tout.es un chacun.e.s, de plaider pour une solidarité mondiale responsable et partagée !  

 
 

 Source: Dossier de presse Journée mondiale de lutte cotre le VIH/ Sida 1er décembre 2020. Corevih Guadeloupe, Saint-Martin, Saint-Barthélemy, novembre 2020, 15p.

 
     

 

  visuel  

Surveillance et prévention des infections à VIH et autres infections sexuellement transmissibles

Bulletin de santé publique Guadeloupe, Saint-Martin, Saint-Barthélemy

Novembre 2019 [En ligne]

Santé publique France

Sommaire: Éditorial; Points clés; Dépistage du VIH; Surveillance des découvertes d’infection à VIH; Surveillance des cas de Sida; e-DO; File active COREVIH; Dépistage de la syphilis et des infections à Chlamydia trachomatis; Surveillance des cas de gonococcie; Surveillance des cas de syphilis récente; Prévention.

 
 
     

 En téléchargement (au format pdf: 1,4 Mo) sur Santé publique France

 
   visuel  

Source : LAMAURY Isabelle, Coordination régionale de lutte contre le VIH (COREVIH) Guadeloupe, Saint-Martin, Saint-Barthélemy. Epidémies VIH/ IST: où en sommes nous dans notre région ? (diaporama). Pointe-à-Pitre: COREVIH Guadeloupe, Saint-Martin, Saint-Barthélemy, novembre 2019. En téléchargement sur le site du COREVIH (Novembre 2019)

 
         

 

 

Prévention

     
  visuel  

La nouvelle campagne de prévention de Santé Publique France, intitulée "Vivre avec le VIH" est diffusée à partir du 26 novembre 2020, a pour but de faire connaître l'effet préventif du traitement antirétroviral (TasP) afin de faire changer le regard sur les personnes vivant avec le VIH qui rapportent encore trop souvent des discriminations en raison de leur statut sérologique. 

Les 5 affiches de la campagne (non encore disponibles en version papier) seront disponibles en commande sous peu à cette adresse, mais le détail de la campagne est visible sur le site de Sida-Info-Service

visuel
     

 Plus de détail sur cette actualité sur le site de Sida Info-Service (25/11/2020)

 
         

 

A noter qu'au niveau local, compte tenue de la situation sanitaire, la campagne annuelle de dépistage VIH/IST et hépatites menée sous l'égide de la Direction Générale de la Santé et  l'Agence de Santé Guadeloupe, Saint-Martin, Saint-Barthélemy ne se fera pas en 2020.  Les actions de prévention mises en place dans le cadre de la journée mondiale seront moins nombreuses que les années précédentes

   
   

visuel

   

Néanmoins, les acteurs restent mobilisés et les structures et associations accueilleront le public dans leurs locaux pour l’accès à l’information, aux outils de prévention et au dépistage. Une large campagne de communication visible sur les bus a été mise en place du 1er novembre au 07 décembre 2020 en Guadeloupe Continentale, à Marie-Galante ainsi qu'à Saint-Martin. A noter que les affichages de bus ainsi que les dépliants du COREVIH sont traduits en anglais et en espagnol.

   
 visuel

Pour plus de détail sur la campagne, les outils utilisés ainsi que les lieux de dépistage VIH/IST en Guadeloupe et à Saint-Martin, consulter 

le dossier de presse de la Coodination Régionale du VIH (COREVIH) Guadeloupe Saint-Martin, Saint-Barthélemy

 

 

 

 

 

   

Carte de l'IREPS Guadeloupe OGDPC - ODPC habilité à dispenser des programmes de DPC Datadock IREPS Guadeloupe - Instance régionale d'éducation et de promotion de la santé

6, résidence Casse - Rue Daniel Beauperthuy - 97100, Basse Terre
Tél. : 05 90 41 09 24
Fax : 05 90 81 30 04
Ouvert de 8h à 13h et de 14h à 17h (fermé le mercredi après-midi)
Plan du site - Nous contacter - Crédits