Accueil > Documentation > Consulter les ressources en ligne (veille...) > Dossiers thématiques > Maladies cardiovasculaires > Généralités, définitions, prévention

Documentation

Généralités, définitions, prévention

Les maladies cardiovasculaires constituent un ensemble de troubles affectant le cœur et les vaisseaux sanguins. Elles regroupent: 

  • les cardiopathies coronariennes (infarctus);
  • les maladies cérébrovasculaires (accidents vasculaires cérébraux);
  • l’hypertension;
  • les artériopathies périphériques;
  • les cardiopathies rhumatismales;
  • les malformations cardiaques congénitales;
  • et l’insuffisance cardiaque.

 

Les principales causes de maladies cardiovasculaires sont le tabagisme, le manque d’exercice physique et une mauvaise alimentation. (Source: OMS)


Au niveau mondial

vignette 

Focus


Rapport sur la situation mondiale des maladies non transmissibles 2014. En ligne sur le site de l'OMS

Ce rapport fait le point sur la situation actuelle, signale les blocages et les possibilités d’agir, et présente les mesures à appliquer en priorité pour atteindre les cibles définies par les États membres de l'OMS.

 

Principaux repères sur les maladies cardiovasculaires. En ligne sur le site de l'OMS

  • Les maladies cardio-vasculaires sont la première cause de mortalité dans le monde: il meurt chaque année plus de personnes en raison de maladies cardio-vasculaires que de toute autre cause.
  • On estime à 17,5 millions le nombre de décès imputables aux maladies cardio-vasculaires, soit 31% de la mortalité mondiale totale. Parmi ces décès, on estime que 7,4 millions sont dus à une cardiopathie coronarienne et 6,7 millions à un AVC (chiffres 2012).
  • Plus des trois quarts des décès liés aux maladies cardiovasculaires interviennent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire.
  • Sur les 16 millions de décès survenant avant l’âge de 70 ans et liés à des maladies non transmissibles, 82% se produisent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire et 37% sont imputables aux maladies cardiovasculaires.
  • Il est possible de prévenir la plupart des maladies cardiovasculaires en s’attaquant aux facteurs de risque comportementaux – tabagisme, mauvaise alimentation et obésité, sédentarité et utilisation nocive de l’alcool – à l’aide de stratégies à l’échelle de la population.
  • Les personnes souffrant de maladies cardiovasculaires ou exposées à un risque élevé de maladies cardiovasculaires (du fait de la présence d’un ou plusieurs facteurs de risque comme l’hypertension, le diabète, l’hyperlipidémie ou une maladie déjà installée) nécessitent une détection précoce et une prise en charge comprenant soutien psychologique et médicaments, selon les besoins.

  

Au niveau national


vignette

Maladies cardiovasculaires (dossier). En ligne sur sur le site du Ministère des affaires sociales et de la santé (10/03/2016)

Les maladies cardiovasculaires sont la première cause de mortalité prématurée en Europe et dans le monde. En France, les maladies cardiovasculaires sont la deuxième cause de mortalité après les cancers. 
Malgré quatre décennies de baisse de mortalité et de morbidité générale cardiovasculaire, d’innovations et de progrès thérapeutiques, elles restent à l’origine de 138 000 morts par an (données 2011), et sont la première cause de décès chez les femmes. Elles sont aussi l’une des principales causes de morbidité : 3,3 millions de personnes (assurés du régime général) étaient traitées pour maladie cardio-vasculaire en 2011. 
Il existe de fortes disparités sociales et territoriales de mortalité cardiovasculaire.

 

Dossier maladies cardiovasculaires sur le site de l'Institut national de veille sanitaire (InVS) - Publié le 15/04/2010- Dernière mise à jour le 08/03/2016

Contenu:

Introduction	
Le programme de surveillance des maladies cardio-neuro-vasculaires
Les registres
Les cardiopathies ischémiques
Les maladies cérébro-vasculaires
L’insuffisance cardiaque
L’hypertension artérielle
L’hypercholestérolémie
La maladie veineuse thromboembolique
Publications
Liens
 

 

Au niveau local

Vignette document orsagLes affections cardiovasculaires en Guadeloupe. Sandrine PITOT. Basse-Terre: ORSaG, 2012. Tableau de bord la santé observée

Entre 2007 et 2009, 763 Guadeloupéens sont décédés par an en moyenne d’une affection cardio-vasculaire. Pour ce type de pathologie, plus de huit décès sur dix ont eu lieu après 65 ans (84,0 %) et plus de la moitié des personnes décédées étaient des femmes (52,3 %). En Guadeloupe, les affections cardio-vasculaires sont responsables de plus du quart de l’ensemble des décès (27,3 %). Elles représentent la 1ère cause de mortalité avant les tumeurs.

En ligne sur le site de l'ORSaG

 

 

 

 

vignetteLes cardiopathies ischémiques. Sandrine PITOT. Basse-Terre: ORSaG, 2012. Tableau de bord la santé observée

Sur la période 2007-2009, 97 Guadeloupéens sont décédés par an en moyenne d’une cardiopathie ischémique. Près des trois quarts des décès (71 %) sont survenus après 65 ans.
En Guadeloupe, les cardiopathies ischémiques sont responsables de 13 % des décès par maladies cardio-vasculaires et de 3,5 % de l’ensemble des décès. 
Le taux brut de mortalité par cardiopathies ischémiques, qui rapporte le nombre de décès pour ce type de pathologie à l’ensemble de la population, est plus faible en Guadeloupe qu’en France hexagonale.

 

En ligne sur le site de l'ORSaG 

 

 

 

 

La prévention

vignette couverture revue adsp 47La prévention des maladies cardio-vasculaires. Actualité et dossier en santé publique n°47, juin 2014. En téléchargement sur le site du Haut Conseil de la Santé publique (HCSP)

Ce dossier a donc la volonté de présenter les différentes actions possibles de prévention des pathologies cardio-vasculaires, individuelles et collectives, qui passent par la modification des comportements ou la prescription de médicaments. L’objectif étant de réduire le risque de survenue de maladies cardio-vasculaires dans l’ensemble de la population en incitant à une alimentation équilibrée et une activité physique modérée ; les sujets à risque élevé, et seulement ceux-ci, devant faire l’objet d’une prise en charge médicamenteuse correctement prescrite.

 

 

 

 

vignettePlan d'actions national "accidents vasculaires cérébraux 2010-2014" [Etude / Rapport] . - Paris : France. Ministère de la santé, 2010 . - 77 p.

Le plan AVC comprend trois volets:
1- un document stratégique "Stratégie AVC 2010-2014" dont les éléments de contexte sont fournis par l'état des lieux du rapport sur la prévention et la prise en charge des accidents vasculaires cérébraux en France: http://www.sante.gouv.fr/remise-du-rapport-sur-la-prevention-et-la-prise-en-charge-des-accidents-vasculaires-cerebraux-avc.html, remis en octobre 2009 à la la ministre de la santé et des sports; il présente les objectifs stratégiques du plan, qu'ils soient généraux (partagés avec d'autres plans) ou spécifiques à ce plan.
2- un programme d'actions opérationnelles "Programme d'actions nationales et régionales" dont les actions relèvent soit de l'échelon national (Etat, agences, institutions nationales), soit des agences régionales de santé. Ces actions au nombre de dix-sept (dont onze contiennent 31 sous actions), sont concrètes;
3- une "boîte à outils" comprenant des éléments de méthode pour les acteurs (réglementation, référentiels de bonnes pratiques, guide, etc.), éléments qui existent ou dont la création peut être le résultat d'une action spécifique du plan. Les dispositions de gouvernance, de suivi et d'évaluation du plan sont incluses.
 

En téléchargement (au format pdf) sur le site du ministère

 

Prise en charge

Un réseau de soins sur l'hypertension artérielle en Guadeloupe

 

hatgwadLe site du Réseau de l’Hypertension Artérielle en Guadeloupe:

En Guadeloupe, un quart de la population souffre d'hypertension artérielle. Un réseau de soins organise des programmes d'éducation pour la santé, d'éducation thérapeutique et d'automesure. Ce dispositif a permis d'améliorer la prise en charge de l'hypertension mais d'importantes disparités subsistent au détriment des personnes en situation de précarité.
 

 

Descriptif des réalisations du Réseau HTA Gwad. En ligne sur le blog d'information des médecins généralistes de la Guadeloupe "Sentinelles971.com"

- le Programme d’Education à l’Auto-mesure de la pression artérielle (PEA) qui existe depuis 2 ans, et dont près de 1600 patients ont déjà bénéficié.

 

 

Outils

 

vignetteEducation thérapeutique du patient : Catalogue des outils de prévention. Instance Régionale d'Education et de Promotion de la Santé (IREPS) Pays de la Loire, 2009. 207 p.

Ce catalogue présente les outils pédagogiques en éducation thérapeutique du patient disponibles dans les centres de ressources de l’IREPS Pays de la Loire et du CODES de la Sarthe. Les outils présentés sont à la fois des outils transversaux, c'est-à-dire utilisables quelle que soit la pathologie pour favoriser la formation, la communication, apprendre à mieux connaître le patient… ou des outils liés à une maladie chronique. Chaque outil fait l’objet d’une fiche descriptive type qui comporte : le nom de l’outil, l’année de création, les concepteurs/éditeurs, le public auquel l’outil s’adresse prioritairement, un résumé (présentation, objectifs, contenu…), les centres de ressources de la région qui proposent l’outil en consultation et/ou en prêt, les coordonnées des diffuseurs.(Résumé d'auteur)
 

 Disponible en prêt au service de ressources documentaire de l'Ireps Guadeloupe

 

 


Carte de l'IREPS Guadeloupe OGDPC - ODPC habilité à dispenser des programmes de DPC Datadock IREPS Guadeloupe - Instance régionale d'éducation et de promotion de la santé

6, résidence Casse - Rue Daniel Beauperthuy - 97100, Basse Terre
Tél. : 05 90 41 09 24
Fax : 05 90 81 30 04
Ouvert de 8h à 13h et de 14h à 17h (fermé le mercredi après-midi)
Plan du site - Nous contacter - Crédits