Ireps Guadeloupe - Instance régionale d'éducation et de promotion de la santé
Fondée sur une approche globale de la santé, l’Ireps Guadeloupe, Saint-Martin, Saint-Barthélemy travaille en étroite relation avec les associations de prévention du territoire de la Guadeloupe et des îles du Nord.

Focus 31 mai 2020 - Journée mondiale sans tabac

29/05/2020

 

Visuel

Chaque année, le 31 mai, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et les défenseurs de la santé publique dans le monde se réunissent pour célébrer la Journée mondiale sans tabac. Cette campagne annuelle est l’occasion de sensibiliser aux effets nocifs et mortels de l’exposition au tabagisme ou à la fumée des autres, de décourager la consommation du tabac sous quelque forme que ce soit, mais aussi de mettre l'accent sur lesréalisations et progrès accomplis.

La Journée mondiale sans tabac de 2020 se penche sur la protection des jeunes générations, avec pour thème pricipal "Protéger les jeunes contre les manipulations de l'industrie et les empêcher de consommer du tabac et de la nicotine". L’intérêt de plus en plus important accordé par l’industrie du tabac aux jeunes, un marché émergent et vulnérable pour ses produits dépendogènes, constitue un problème urgent et un défi pour les responsables de la lutte antitabac de tous les pays.

 

Données du problème: principaux faits

Selon les données de  2015, 17% des jeunes de 15 à 24 ans  fument dans le monde. Dans la Région européenne, 11,5 % des filles et 13,8 % des garçons âgés de 13 à 15 ans sont des consommateurs de tabac. En France Bien que cette proportion diminue au fil des ans grâce aux efforts phénoménaux déployés par les acteurs de la lutte antitabac, la protection de ces groupes vulnérables nécessite davantage d’efforts. D’ailleurs, et ce n’est pas un secret pour l’industrie du tabac, toute personne commençant à fumer avant le début de la vingtaine est non seulement plus susceptible de devenir dépendante, mais peut également s’avérer moins capable de contrôler son tabagisme en vieillissant.

 

Visuel

- Le tabac tue la moitié de ceux qui en consomment.
- L'épidémie de tabagisme tue plus de 8 millions de personnes chaque année. Plus de 7 millions de ces décès sont dus à la consommation de tabac proprement dite et 1,2 million au tabagisme passif.
- Près de 80% du milliard de fumeurs dans le monde vivent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire.

D'autre part, les experts de la santé publique réunis par l'OMS le 29 avril 2020 pour faire un bilan des études ont conclu que les fumeurs risquaient davantage de contracter une forme sévère de la COVID-19 que les non fumeurs.

 

Principaux faits en ligne sur le site de l'OMS (détails)

 

 

 

Les objectifs de la campagne 2020 de l'OMS sont les suivants:

  • déconstruire les idées reçues
  • exposer au grand jour les tactiques employées par l'industrie du tabac

 

Consulter le site de l'OMS dédié à la Journée du 31 mai (en anglais)

 

Outils de la campagne mondiale


 

 

 

En France

 

visuel

Santé Publique France révèle dans le BEH n°14 du 26 mai 2020 publié à l’occasion de la Journée Mondiale sans Tabac (et dont les chiffres sont issus en partie du Baromètre de Santé publique France), que la prévalence de la consommation quotidienne estimée de tabac diminue de 4,5 points entre 2014 et 2019. Il s’agit de la plus forte baisse observée depuis le début des années 2000. Elle concerne les hommes comme les femmes, dans plusieurs classes d’âge, les personnes non diplômées et diplômées, et tous les niveaux de revenus parmi les actifs occupés. La quantité de tabac fumée a également diminué. On observe cependant un écart de 12 points de prévalence du tabagisme quotidien entre les plus bas et les plus hauts revenus et un écart de 17 points entre personnes au chômage et actifs occupés. A noter que pour les 18-24, la baisse se poursuit chez les femmes mais pas chez les hommes...

A noter selon les auteurs, que l'impact de la situation pandémique liée au Covid-19 et au confinement risquent de bousculer la dynamique de baisse des consommations observées ces dernières années, et rappelent que la prévention du tabagisme s'inscrit dans la durée et doit s'accompagner du renforcement des actions de lutte contre le tabagisme.  

 

 

VisuelA l'occasion de cette journée, Santé publique France et le ministère de la Santé lance une campagne numérique intitulée "Arrêter de fumer, c'est toujours une bonne idée", afin de mettre en avant la plateforme d'aide "Tabac info service". Le message sera diffusé sur le site, l'application et le numéro d'écoute 3989.

 

 

 

  

VisuelCette nouvelle nouvelle campagne est visible sur le site de Tabac Info Service

Consulter le site Tabac Info Service

 

 

  

Aux Antilles 

En Martinique, "le tabagisme quotidien parmi les 18-75 ans était de 16% et le tabagisme quotidien ou occasionnel était de 19%, avec une prévalence plus élevée chez les hommes selon les données du baromètre Santé DOM 2014. Le tabagisme quotidien chez les jeunes de 17 ans était de 15% en Martinique versus 25% dans l'hexagone selon l'enquête ESCAPAD OFDT cité dans le dossier documentaire Spécial Journée mondiale sans tabac paru du Centre de ressources politique de la Ville Martinique Ville Caraïbe".  

Sources: Dossier documentaire "Journée mondiale sans tabac, 2020" réalisé par Ville Caraïbe Visuel

 

 

 

 

 

  

En Guadeloupe

visuel

Selon les données du Baromètre Santé DOM 2014, le tabagisme quotidien parmi les 18-75 ans était de 12 % et le tabagisme quotidien ou occasionnel était de 17 %, avec une prévalence plus élevée chez les hommes. Des données qui montrent également un tabagisme quotidien ou occasionnel significativement plus faible en Guadeloupe en comparaison à la moyenne en France métropolitaine de 31,9 %.

Le nombre estimé de fumeurs quotidiens est estimé en Guadeloupe à 40 000 ; les variables associées au tabagisme sont le sexe et l’âge mais ni le revenu, ni le niveau de diplôme ne sont associés au statut tabagique. Selon l’enquête Escapad (OFDT), le tabagisme quotidien chez les jeunes de 17 ans était de 11 % en Guadeloupe versus 25% au niveau national.

La proportion de personnes ayant déjà expérimenté la cigarette électronique était de 8 % en 2014 (33 % en France métropolitaine) et 2 % des personnes déclaraient vapoter quotidiennement.

Sources: Tabac. Bulletin de santé publique Guadeloupe, février 2019, 22p. En téléchargement (au format pdf: 1, 26 Mo) sur le site Santé publique France (19/02/2019)

 

 

 

Pour vous appuyer dans vos actions, l'IREPS Guadeloupe vous propose:

visuelune sélection de supports de diffusion - Flash Diffusion spécial 31 mai 2020

  

 

 

 

 

 

 

visuelUne liste d'outils d'intervention disponibles en prêt

 

 

 

  

 

VisuelParcours de soins en addictologie - Guadeloupe, Saint-Martin, Saint-Barthélemy - Affiche A3

GIP-RASPEG / Plateforme-Territoriale d'Appui (PTA)

2018

Cette affichette « format  A3 » réalisée par l'Agence de Santé avec la Plateforme territoriale d’appui (PTA) portée par le GIP RASPEG, balise un parcours de soins en addictologie qui relaie les coordonnées et adresses des structures de prise en charge des addictions et est diffusée auprès des acteurs de santé du département.

Disponible en téléchargement (format pdf: 161 ko) et en format papier sur demande à l'IREPS. 


Date de modification : 25 septembre 2021