Ireps Guadeloupe - Instance régionale d'éducation et de promotion de la santé
Fondée sur une approche globale de la santé, l’Ireps Guadeloupe, Saint-Martin, Saint-Barthélemy travaille en étroite relation avec les associations de prévention du territoire de la Guadeloupe et des îles du Nord.

Journée mondiale sans tabac

31 mai 2021

 

 

Chaque année, le 31 mai, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et les défenseurs de la santé publique dans le monde se réunissent pour célébrer la Journée mondiale sans tabac. Cette campagne annuelle est l’occasion de sensibiliser aux effets nocifs et mortels de l’exposition au tabagisme ou à la fumée des autres, de décourager la consommation du tabac sous quelque forme que ce soit, mais aussi de mettre l'accent sur les réalisations et progrès accomplis.

La Journée mondiale sans tabac de 2021 se penche sur l'arrêt du tabac dans le contexte sanitaire du COVID-19 avec pour thème principal "S'engager à arrêter ". Une campagne qui a pour objectif de soutenir, dans le monde entier, 100 millions de personnes qui tentent de renoncer au tabac. Elle doit contribuer à l’instauration d’environnements plus sains, propices à un arrêt du tabagisme, en :

  • plaidant pour des politiques strictes visant l’arrêt du tabac
  • promouvant l’élargissement de l’accès à des services de sevrage
  • faisant connaître les tactiques de l’industrie du tabac
  • permettant aux fumeurs de réussir à arrêter de fumer, grâce aux initiatives "Gagner à arrêter".

L’OMS va fournir aux fumeurs les outils et les ressources dont ils ont besoin pour réussir à arrêter.

(D'après le communiqué de presse de l'OMS)

  

Données du problème: principaux faits

Selon les données de 2015, 17% des jeunes de 15 à 24 ans fument dans le monde. Dans la Région européenne, 11,5 % des filles et 13,8 % des garçons âgés de 13 à 15 ans sont des consommateurs de tabac. En France Bien que cette proportion diminue au fil des ans grâce aux efforts phénoménaux déployés par les acteurs de la lutte antitabac, la protection de ces groupes vulnérables nécessite davantage d’efforts. D’ailleurs, et ce n’est pas un secret pour l’industrie du tabac, toute personne commençant à fumer avant le début de la vingtaine est non seulement plus susceptible de devenir dépendante, mais peut également s’avérer moins capable de contrôler son tabagisme en vieillissant.

 

Visuel

- Le tabac tue la moitié de ceux qui en consomment.
- L'épidémie de tabagisme tue plus de 8 millions de personnes chaque année. Plus de 7 millions de ces décès sont dus à la consommation de tabac proprement dite et 1,2 million au tabagisme passif.
- Près de 80% du milliard de fumeurs dans le monde vivent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire.

D'autre part, les experts de la santé publique réunis par l'OMS le 08 décembre 2020 sont revenus sur une étude parue plus tôt (en 2020) qui concluait sur le fait que les fumeurs risquaient davantage de contracter une forme sévère de la COVID-19 que les non fumeurs. Le tabac est également un facteur de risque majeur de maladies non transmissibles comme les maladies cardiovasculaires, les cancers, les maladies cardiovasculaires et le diabète, des pathologies rendant les personnes atteintes plus susceptibles d'être exposées aux formes graves de la COVID-19.

 

Principaux faits en ligne sur le site de l'OMS (détails)

   

Consulter le site de l'OMS dédié à la Journée du 31 mai (en anglais)

 

Outils de la campagne mondiale

Visuel

Appel à l'action: Plus de 100 raisons d'arrêter de fumer

 

 

En France

 

visuel

Santé Publique France révèle dans le BEH n°08 du 26 mai 2021 publié à l’occasion de la Journée Mondiale sans Tabac que la prévalence du tabagisme a diminué en France ces dernières années, avec la mise en place de plans nationaux de lutte contre le tabagisme. Mais la France comme le reste du monde a été touchée en 2020 par une crise exceptionnelle liée à la pandémie de Covid-19. L’objectif de cette étude est d’estimer la prévalence du tabagisme en 2020 et son évolution par rapport à 2019. Selon cette étude dont les chiffres sont issus en partie du Baromètre de Santé, après une baisse (en France métropolitaine) de 2014 à 2019, on observe une stabilisation de la prévalence en 2020. Dans le contexte de crise sanitaire, psychologique économique et sociale inédite un des enjeux est de réinstaller une tendance à la baisse et de renforcer encore la lutte auprès des populations les plus vulnérables face au tabagisme...

 

Visuel

Dans un spot télévisuel de 30 secondes, la vie sans tabac est présentée comme une norme désirable. Il s’adresse au plus grand nombre et célèbre les victoires de chacun sur le tabagisme et souhaite la Bienvenue dans une vie sans tabac. Ce spot est décliné en 3 vidéos de 10 secondes et diffusé à la télévision et en VOL (vidéo sur ordinateur, mobile ou tablette). Le dispositif sera complété par une campagne 

visuel

Enfin, une campagne digitale avec des bannières web et sur les réseaux sociaux (Facebook, Instagram, Twitter) et une opération spéciale en presse écrite et digitale sont également prévues, pour mettre à l’honneur la vie sans tabac par des témoignages d’ex-fumeurs.

 

Visuel

plus moderne et ancrée dans le quotidien des utilisateurs, qui met en avant les bénéfices d’une vie sans tabac avec une promesse forte : « Bienvenue dans une vie sans tabac ».

Consulter le site Tabac Info Service

 

 

 

 

 

 

 

 

En Guadeloupe

visuel

Selon les données du Baromètre Santé DOM 2014, le tabagisme quotidien parmi les 18-75 ans était de 12 % et le tabagisme quotidien ou occasionnel était de 17 %, avec une prévalence plus élevée chez les hommes. Des données qui montrent également un tabagisme quotidien ou occasionnel significativement plus faible en Guadeloupe en comparaison à la moyenne en France métropolitaine de 31,9 %.

Le nombre estimé de fumeurs quotidiens est estimé en Guadeloupe à 40 000 ; les variables associées au tabagisme sont le sexe et l’âge mais ni le revenu, ni le niveau de diplôme ne sont associés au statut tabagique. Selon l’enquête Escapad (OFDT), le tabagisme quotidien chez les jeunes de 17 ans était de 11 % en Guadeloupe versus 25% au niveau national.

La proportion de personnes ayant déjà expérimenté la cigarette électronique était de 8 % en 2014 (33 % en France métropolitaine) et 2 % des personnes déclaraient vapoter quotidiennement.

Sources: Tabac. Bulletin de santé publique Guadeloupe, février 2019, 22p. En téléchargement (au format pdf: 1, 26 Mo) sur le site Santé publique France (19/02/2019)

 

Dans les départements et régions d'Outre-mer (DROM)

Extrait du dossier documentaire réalisé par le Centre de ressources politique de la Ville Martinique Ville Caraïbe". 

Visuel

La part des fumeurs quotidiens rest plus faible par rapport à l'hexagone... 

Visuel

 

 

Source: DREES, IRDES, INSEE, EHIS, 2019 cité dans le dossier documentaire Journée mondiale sans Tabac 2021 réalisé par Ville Caraïbe

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour vous appuyer dans vos actions, l'IREPS Guadeloupe vous propose:

visuel

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

visuel

 

 

 

 

 

Visuel

GIP-RASPEG / Plateforme-Territoriale d'Appui (PTA)

2018

Cette affichette « format A3 » réalisée par l'Agence de Santé avec la Plateforme territoriale d’appui (PTA) portée par le GIP RASPEG, balise un parcours de soins en addictologie qui relaie les coordonnées et adresses des structures de prise en charge des addictions et est diffusée auprès des acteurs de santé du département.

Disponible en téléchargement (format pdf: 161 ko) et en format papier sur demande à l'IREPS. 


Date de modification : 25 septembre 2021