Ireps Guadeloupe - Instance régionale d'éducation et de promotion de la santé
Fondée sur une approche globale de la santé, l’Ireps Guadeloupe, Saint-Martin, Saint-Barthélemy travaille en étroite relation avec les associations de prévention du territoire de la Guadeloupe et des îles du Nord.

La chlordéconémie bientôt accessible en Guadeloupe

« La chlordéconémie est la mesure de la concentration de chlordécone dans le sang. A titre individuel, elle représente un bon indicateur d’exposition à un moment donné sans préjuger pour autant de l’ancienneté de l’exposition. [1]

Contexte

Depuis quelques années, en Guadeloupe comme en Martinique des associations demandent que soit rendu accessible gratuitement le dosage de chlordéconémie à l’ensemble de la population. Ces demandes qui sont remontées lors de la commission d’enquête parlementaire sur la chlordécone menée en 2019 ont fait l’objet d’une recommandation.

Les Agences Régionales de Santé (ARS) ont donc pour mission sur les territoires de développer le dépistage de la chlordécone dans le sang. En Guadeloupe l’Institut Pasteur est désormais équipé pour rendre cela possible.

Une analyse qui ne permet pas de diagnostiquer

Un groupe de travail pluridisciplinaire piloté par l’ARS et rassemblant professionnels de santé, sociologues, psychologues et professionnels de l’IREPS a été mobilisé afin de mettre en place un suivi pour la restitution des résultats des premiers dosages réalisés. En effet si « la chlordéconémie ne présente aucun intérêt à titre individuel pour diagnostiquer ou pronostiquer la survenue d’une maladie [2] », elle permet de rendre plus réelle une contamination invisible à l’œil nu. Pour la population c’est aussi une occasion de faire le point sur les sources potentielles de contamination à condition de bénéficier d’un accompagnement.

Les premières analyses ont été réalisé début 2021 avec un panel d’une quarantaine de foyers ayant bénéficier d’analyse de sol dans le cadre du programme Jardins Familiaux (Jafa). Dans cette première phase il s’agissait de valider la méthode d’analyse de l’Institut Pasteur en comparaison avec les résultats du laboratoire de référence de l’INSERM [3].

L’Ireps a accompagné l’ARS dans la remise des résultats pour les foyers ayant un niveau d’exposition plus important. Il s’agissait d’expliquer les chiffres et de rappeler que le corps peut se décontaminer. L’intérêt étant d’identifier les sources d’exposition et de proposer autant que possible des alternatives culturales et d’approvisionnement.

Vers une ouverture à l’ensemble de la population

L’ARS travaille à une nouvelle phase de mise à disposition gratuite de ce dosage pour des publics prioritaires. Un accompagnement de ces publics sera également proposé afin de donner les compétences et connaissances nécessaires pour adopter et maintenir une alimentation saine et ainsi réduire les expositions.

Le programme Jardins Familiaux (JAFA)

---------------------------------------

[1] Source : Professeur Luc Multigner, INSERM

[2] Source : Professeur Luc Multigner, INSERM

[3] Source : Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM).